À Saint-Maximin, à quelques kilomètres de Chantilly, la Maison de la Pierre raconte une histoire millénaire, peu connue du grand public. Aujourd’hui, la renommée de la pierre régionale s’associe aux grands chantiers haussmanniens du 19ème siècle et à des ouvrages plus anciens. Église Saint-Pierre et cathédrale de Senlis, château de Vaux-le-Vicomte… ces monuments se comptent par centaines !

Dans ce secteur du sud de l’Oise, depuis l’époque gallo-romaine, la pierre calcaire extraite magnifie les constructions des hommes. Au fil des époques, les techniques évoluant, les peuples se sont approprié ce trésor, exploitant d’abord les coteaux de l’Oise puis creusant des galeries souterraines et des carrières à ciel ouvert.

Claude Boufflet, ambassadeur local insatiable, ex-carrier, fils et petit-fils de carriers, accompagne la Maison de la Pierre dans la création de nombreux projets depuis 10 ans. À sa manière, il fait vivre ce patrimoine naturel et culturel exceptionnel, pépite du sud de l’Oise…

Exploration souterraine urbex saint-maximin oise Maison de la Pierre découverte famille archives Claude Boufflet
© Creil Sud Oise Tourisme

Une histoire taillée dans la pierre

À la Maison de la Pierre, lieu de mémoire et de transmission, Claude fait figure d’ambassadeur et de médiateur, trait d’union précieux entre les époques.

Dans les anciennes carrières des environs, il part régulièrement, et en toutes saisons, à la recherche de vestiges : outils anciens, traces des carriers d’autrefois ou des activités humaines dans les carrières. Peut-être l’apercevrez-vous, à vélo ou à pied, parti à la découverte de ces traces : « […] ça me passionne et me prend aux tripes, mais je ne saurais pas l’expliquer […] ».

Exploration souterraine urbex saint-maximin oise Maison de la Pierre découverte famille archives Claude Boufflet
© Claude Boufflet

L’explication se trouve dans le passé. De l’enfance de Claude à Saint-Maximin, dans les années 50-60, il ne reste pas grand-chose, hormis quelques photos. Baraquements construits après-guerre, jeux d’enfants et l’idée d’une certaine solidarité. À cette époque, la pierre fait vivre de nombreuses familles, dont la sienne. Son grand-père, Léon Boufflet, puis son père, Marcel Boufflet, travaillent dans les carrières : « […] mon grand-père travaillait dans les carrières Ouachée, c’était un homme de caractère […] sur son temps libre il jouait du clairon, puis il est devenu maire de Saint-Maximin […] » raconte-t-il.

Sous les ordres de son père, le jeune Claude, comme ses pairs, reçoit une formation sur place, dans les carrières, et travaille la pierre dès l’âge de 18 ans : « […] en tant que bardeur, j’allais là où il y avait du boulot […] ». Son travail consiste alors à déplacer les blocs de pierre dégagés par les ouvriers, ce qui demande beaucoup de précision et de minutie : « […] les ouvriers, le plus souvent des Portugais, ne comptaient pas leurs heures car ils étaient payés à la pièce et travaillaient manuellement […] si je cassais le bloc en le manipulant, ils ne touchaient rien, donc je devais être très vigilant […] ». Ensuite, les blocs passent entre les mains des scieurs et des tailleurs. Très souvent, Claude s’occupe des livraisons, parfois jusqu’à Deauville. Ses journées sont longues, le travail rude, et son père lui mène la vie dure : « […] il ne me payait pas mes heures supplémentaires, c’était une éducation difficile […] » se rappelle-t-il…

Exploration souterraine urbex saint-maximin oise Maison de la Pierre découverte famille archives Claude Boufflet
© Claude Boufflet

Rendre hommage au travail des hommes

Aujourd’hui, si la pierre du sud de l’Oise est toujours extraite dans les carrières des alentours, pour la construction de bâtiments ou la restauration de monuments comme Notre-Dame par exemple, les techniques ont bien évolué : « […] les machines ont pris le relai, et le travail est devenu moins éprouvant d’autrefois […] avant, il fallait chercher la veine, dégager le bloc avec un écarteur à la main […] c’est fini tout ça […] ».

Exploration souterraine urbex saint-maximin oise Maison de la Pierre découverte famille archives Claude Boufflet
La Maison de la Pierre organise des visites historiques de la carrière, avec démonstration d’extraction à l’ancienne © Creil Sud Oise Tourisme

Claude Boufflet, à l’aube de ses 80 ans printemps, s’investit aux côtés de l’équipe de la Maison de la Pierre, sa retraite coïncidant avec la création puis l’ouverture du lieu en 2014. Dans les sous-sols, les visiteurs suivent un parcours souterrain et revivent les heures de gloire de la carrière Parrain, exploitée entre le 17ème et le début du 20ème siècle : « […] tous sont curieux de savoir comment la pierre était extraite […] c’est un plaisir de partager mes connaissances et mon vécu avec le public […] » confie Claude, non sans une certaine émotion.

Exploration souterraine urbex saint-maximin oise Maison de la Pierre découverte famille archives Claude Boufflet
© Smellinckx Oise Tourisme

Faire vivre la mémoire des lieux

Sur le front de taille, des outils découverts par Claude sont exposés. On imagine aisément les conditions de travail difficiles, l’éclairage aux lampes à l’acétylène, le labeur des hommes. Ici, grâce à Claude, de nombreux témoignages de l’activité humaine ont été conservés : « […] après la fermeture de la carrière Parrain dans les années 1920, le lieu a été utilisé pour la culture des champignons de couche, type champignons de Paris, si bien que durant la guerre, la population de Saint-Maximin, se protégeant des bombardements sous terre, bénéficiait aussi de cette manne […] » explique-t-il en passant devant d’anciens lits rouillés ou des caisses contenant un substrat friable…

Marquant une pause, Claude invite tout à coup à lever les yeux. Là, sur le ciel de la carrière Parrain, on aperçoit des lettres. Le halo de sa lampe tremble un peu. « Léon Boufflet » peut-on lire, et Claude de raconter : « […] quand j’ai découvert ces lettres tracées par mon grand-père, cela m’a fait quelque chose […] ».

Exploration souterraine urbex saint-maximin oise Maison de la Pierre découverte famille archives Claude Boufflet
© Claude Boufflet

Dans le silence de la carrière souterraine, éclairé par une lumière ténue, Claude raconte comment son fils Sébastien, et son petit-fils Anthony parcourent à leur tour les carrières, entraînant d’autres passionnés dans leur sillage. Ce qui naît de la pierre ne semble jamais passer…

Céline Weissier Les mots à la page biographe rédactrice
Céline Weissier

Céline WeissierLes mots à la page


Visitez la Maison de la Pierre

Au programme en ce moment

Stage | Art du vitrail

Stage | Art du vitrail

Fêtes et manifestations

Voir plus

Stage | Taille de pierre

Stage | Taille de pierre

Fêtes et manifestations

Voir plus

Stage | Sculpture sur pierre

Stage | Sculpture sur pierre

Fêtes et manifestations

Voir plus

Stage | Sculpture sur pierre

Stage | Sculpture sur pierre

Fêtes et manifestations

Voir plus

Stage | Sculpture sur pierre

Stage | Sculpture sur pierre

Fêtes et manifestations

Voir plus

Stage | Art du vitrail

Stage | Art du vitrail

Fêtes et manifestations

Voir plus

Stage | Art du vitrail

Stage | Art du vitrail

Fêtes et manifestations

Voir plus

Initiation | Lithothérapie

Initiation | Lithothérapie

Fêtes et manifestations

Voir plus

Initiation | Lithothérapie

Initiation | Lithothérapie

Fêtes et manifestations

Voir plus

Stage | Art du vitrail

Stage | Art du vitrail

Fêtes et manifestations

Voir plus

Suivant

Précédent

Accès

Fermé

Maison de la Pierre
22 rue Jean Jaurès
60740 SAINT-MAXIMIN

+33 3 44 61 18 54

Calculer mon itinéraire

Ouverture

Suivant

Précédent

Du 08 avril au 05 novembre
Lundi Fermé
Mardi Fermé
Mercredi Ouvert de 14h30 à 17h30
Jeudi Ouvert de 14h30 à 17h30
Vendredi Ouvert de 14h30 à 17h30
Samedi Ouvert de 14h30 à 17h30
Dimanche Ouvert de 14h30 à 17h30
Du 06 novembre au 13 décembre
Lundi Fermé
Mardi Fermé
Mercredi Ouvert de 14h30 à 17h30
Jeudi Fermé
Vendredi Fermé
Samedi Fermé
Dimanche Fermé

Tarifs

Tarif adulte 7 €
Tarif réduit adulte 5 €
Autre tarif 31 €
Autre tarif 60 €
Autre tarif 9 €
Autre tarif 42 €
Autre tarif 12 €
Autre tarif 7 €
Autre tarif 55 €
Autre tarif 60 €
Tarif enfant 5 €

Envie d’en découvrir plus ?

Ce beau reportage a été écrit à l’occasion de la sortie du tout premier Magazine de Destination de Creil Sud Oise Tourisme.
À l’intérieur, de nombreux autres articles vous emmènent à la rencontre de figures locales et proposent des idées sorties !
Commandez le pour le recevoir à sa sortie papier !
Ici pour le commander